Pages Navigation Menu

La solution contre la transpiration excessive !

Les Origines de La Transpiration et Ses Solutions

Les Origines de La Transpiration et Ses Solutions

La transpiration un processus naturel.

Qu’est-ce que la sueur ?

Chaque être humain est doté de millions de glandes sudoripares réparties sur l’ensemble du corps et plus particulièrement au niveau du front, des pieds, des mains et des aisselles. Ces glandes permettent d’évacuer l’eau et les sels minéraux présents dans l’organisme et de réguler la température du corps. La sueur permet de lutter contre la chaleur et de réguler la température du corps en la maintenant aux alentours de 37°C.
L’homme maintient naturellement sa température interne autour de 37°C on appelle cela l’« ‘homothermie ». Il doit maintenir un équilibre constant selon les différences de températures extérieur, c’est la « thermorégulation ». Des thermorécepteurs situés essentiellement au niveau de l’épiderme et des poils avertissent les centres thermorégulateurs des variations thermiques du corps. Ces thermorégulateurs déclenchent si besoin, les réactions pour lutter contre la chaleur : transpiration ou vasodilatation. Un phénomène physiologique qui assure l’homothermie. Transpirer est donc normal et indispensable au bon fonctionnement de l’organisme.

Comment fabrique-t-on la sueur et pourquoi ?

Le corps humain génère de la chaleur continuellement pour se maintenir en état de bon fonctionnement. Afin d’éviter une surchauffe, Les glandes sudoripares fabriquent la sueur en extrayant la chaleur contenue dans le sang avec l’aide de certaines molécules issues de notre alimentation. Ce qui fait baisser la température interne. La sueur ainsi produite est alors évacuée par la peau et s’évapore au contact de l’air, en rafraichissant le corps comme le ferait un brumisateur. Les glandes sudoripares se comptent au nombre de trois millions, et se situent sur les couches successives de la peau. Elles se divisent en deux familles. Les eccrines qui sont les plus nombreuses, et peuplent majoritairement le front, la paume des mains et la plante des pieds. Et les apocrines qui se trouvent surtout sur les aisselles et autour du périnée. Leur conduit excréteur débouche dans les follicules pileux plutôt que les pores. Les eccrines et apocrines fonctionnent en permanence tout simplement parce que c’est par ce biais que l’organisme peut se débarrasser de ses excès de chaleur produite par votre métabolisme ou l’activité de vos muscles.
En moyenne, une personne perd un litre de sueur par jour.
La transpiration : une réaction à trois stimulations différentes
Le corps humain transpire en réponse à trois stimulations précises : la sudation thermique (la chaleur), la sudation psychique (le stress) et la sudation gustative(l’alimentation). La sudation thermique est la plus importante. Elle est assurée à 50% par le tronc du corps, 25% par les membres inférieurs et 25% par la tête et les bras. Les parties du corps les plus actives étant le dos, le front, les aisselles et le torse.
En résumé, les mains moites, la transpiration des pieds ou la transpiration excessive des aisselles n’ont rien d’anormal. Ce sont de simples réponses du corps pour faire baisser sa température.

La sudation excessive : l’hyperhidrose.

L’ hyperhidrose ou sueurs excessive ou encore profuses est due aux émotions, au stress ou à la chaleur. Ces stimulis font grimper le thermostat interne et les glandes sudoripares fabriquent trop de sueur. Cette pathologie, qui se caractérise par une perte de 10 litres de sueur au quotidien quand une personne en générale se déleste seulement d’un seul litre par jour, est assez répandue puisqu’elle touche plus de 3% de la population. Elle est un vrai cauchemar pour les personnes atteinte de cette affection. En règle générale, on parle d’hyperhidrose lorsque la sudation oblige les gens à se changer régulièrement et que cela devient un handicap social, professionnel ou psychologique. les zones du corps les plus touchées par ces manifestations sont les paumes des mains, les pieds et les aisselles. L’hyperhidrose si elle n’est pas soignée peut entrainer des infections (mycoses ou bactéries), de l’eczéma et la bromhidrose (transpiration malodorante).

Lutter contre la transpiration.

L’utilisation d’un bon anti transpirant (sans paraben ni alcool) de préférence, contribue à stabiliser le flux de la transpiration. On peut également agir sur le stress afin de limiter la sudation excessive. Eviter d’enchainer les situations stressantes. Envisager même des thérapies cognitives et comportementales ou opter pour la relaxation ou la soufrologie.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *